Notice: Undefined offset: 8192 in /home/fetesorg/domains/fetes.org/private/libs/ErrorHandler/ErrorHandler.php on line 124

Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /home/fetesorg/domains/fetes.org/private/libs/sql/Sql.php on line 37
Fêtes.org : Les règles du Poker

Recherche sur le site

Les règles du Poker

Chemin d'accès : Tout pour organis... > > > Poker >

Le poker fermé

Formule classique pour soirée privée de poker qui peut se jouer entre trois et huit joueurs. Pour ne pas entraîner de distorsions trop importantes sur les probabilités de mains fortes, et conserver des parties suffisamment animées, le nombre de cartes utilisées varie normalement suivant le nombre de joueurs: à 32 cartes pour quatre joueurs, et 40 pour cinq, on augmentera le talon de quatre cartes par joueur, jusqu'à un jeu complet de 52 cartes pour huit joueurs. Mais ces chiffres sont indicatifs, et peuvent être ajustés, l'essentiel étant qu'il y ait suffisamment de cartes pour tous.

Au départ, les places des joueurs sont tirées au hasard.

Tapis et caves

Le tapis d'un joueur s'alimente par caves, le système de caves permettant d'équilibrer les chances entre les joueurs plus riches et plus pauvres:

  • La cave est la valeur exprimée en jetons (typiquement 100 à 200) qu'un joueur peut approvisionner initialement, ou réapprovisionner entre deux distributions. La valeur d'une cave est identique pour tous les joueurs.
  • Le tapis est le total des jetons qu'un joueur a devant lui et peut miser. Un joueur peut initialement mettre une cave sur le tapis, ou plus si les joueurs en sont d'accord.

En cours de partie, un joueur ne peut jouer qu'avec son tapis (et il est interdit d'emprunter à ses adversaires). Si le montant de celui-ci est insuffisant, il peut rajouter une cave, mais uniquement entre les coups.

Dans le système de "cave libre", la contrainte est plus faible: le nombre de cave d'un réapprovisionnement n'est pas limité, un joueur peut se recaver autant qu'il le veut. Il est possible de supprimer toute contrainte sur la cave, les joueurs étant alors directement limités par leur fortune personnelle. Le donneur peut être permanent et ne pas prendre part à la partie, ou être l'un des joueurs.

Le donneur

Si le donneur est un joueur, celui qui tire la carte la plus forte est le premier donneur, et chacun donnera à son tour.

Au poker fermé, les cartes ne sont mélangées qu'au début de la partie, ou quand un jeu neuf a été mis en service. Le jeu n'est ensuite jamais rebattu, pour lui permettre de se "faire", mais est uniquement coupé. En revanche, dans les variantes de casino ou de tournoi, où les "coups" sont plus indépendants, les cartes sont mélangées entre chaque coup.

Blind ou Pot

Il existe deux grandes variantes du poker fermé, la partie "au pot" ou "au blind". Dans les deux cas, tout ou partie des joueurs doit mettre une mise forcée sur le tapis, indépendamment de son jeu: c'est l'enjeu initial de la partie.

Dans la partie au pot, la plus fréquente, chaque joueur met au pot une mise fixée à l'avance, identique pour tous. Ce montant, fixée en début de partie, est typiquement de un à trois jetons.

Dans la partie au blind (de l'anglais blind, à l'aveugle, mais ce mot se prononce comme dans "blindage"), le pot est entièrement constitué par le premier joueur à gauche du donneur: la mise du blindeur est à la fois le pot initial, et une ouverture (il n'y a donc pas de "parole" dans les parties au blind). L'ouvreur est le joueur à gauche du blindeur, et le blindeur parlera en dernier lors des deux tours de cartes.

L'avantage de celui qui parle en dernier est qu'il a la meilleure vision du jeu. Il peut relancer toutes les mises de ses adversaires, et sait qui a ouvert ou non. Si tout le monde passe avant lui, la convention est généralement de jouer le pot, avec comme mise minimale le montant du blind.

Les parties au blind admettent parfois la possibilité du surblind: Le joueur suivant le blindeur, au lieu d'ouvrir, double le blind initial sans regarder ses cartes et rachète ainsi le privilège de parler en dernier. De même que le blind est une ouverture à l'aveugle, le surblind est une relance à l'aveugle, qui done au surblindeur le privilège du blindeur (détenir à la fois l'ouverture et la capacité de relance). De même, certaines variantes conventionnelles admettent la possibilité pour chaque joueur de doubler le blind de son adversaire de droite (overblind, suroverblind,...), toujours sans regarder le jeu.

Dans certaines conventions pour les parties au pot, le premier joueur après le donneur peut acheter le pot: il double son montant avant de regarder ses cartes, et achète de même le privilège de parler en dernier dans des deux enchères du coup.

Il est fréquent, dans les parties privées de poker fermé, d'alterner périodiquement quelques tours de "blind" dans les parties au "pot", ou inversement, de manière à rompre la monotonie des donnes par un tour plus récréatif.

Source : Wikipedia Licence GNU

Liens commerciaux