Notice: Undefined offset: 8192 in /home/fetesorg/domains/fetes.org/private/libs/ErrorHandler/ErrorHandler.php on line 124

Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /home/fetesorg/domains/fetes.org/private/libs/sql/Sql.php on line 37
Fêtes.org : Structure des enchères au Poker

Recherche sur le site

Structure des enchères au Poker

Chemin d'accès : Tout pour organis... > > > Poker > Structure des enc...


Il existe trois structures d'enchères différentes : Limit, No-limit et Pot limit.

Limit

C'est la structure généralement utilisée dans les casinos où le jeu se fait en cash games (ou ring games). Les mises et les relances effectuées par le joueur sont prédéfinies. Durant les deux premiers tours de mise, la mise prédéfinie est le small bet (« petite mise ») et durant les deux autres, le big bet (« grosse mise »). Les relances seront aussi égales à ces mises. Une table limit de poker Texas Hold'em se caractérise par ses deux bets. Les blinds sont calculés par rapport à ceux-ci, le big blind correspond au small bet et donc le small blind à la moitié.

Par exemple, une table 1€/2€ :

  • small blind : 0,5€
  • big blind : 1€
  • small bet : 1€
  • big bet : 2€

Une table limit est en général également limitée dans le nombre de surenchères (raise et re-raise). Cette limite est souvent d'une mise et de trois ou quatre surenchères.

No limit

Structure largement utilisée en tournois et plus rarement en cash games. Les mises et les relances sont libres (Une table no limit se caractérise par ses blinds puisque les bets des tables limit n'existent pas), ce qui favorise le bluff. Un joueur peut même miser tout son avoir en une seule fois. On dit alors qu'il est all-in (« tapis »). Si un joueur suit un autre joueur qui a misé plus que le tapis du premier, il y a création d'un side pot (« pot annexe »). En effet, on ne peut jouer qu'à hauteur de son tapis.

Exemple

Mike a 300€, Lester a 200€, Joey a 100€, Kenny a 50€. Mike mise 200€ et les trois autres suivent, ils sont donc all-in -> création de trois pots puisque Joey et Kenny ne disposent pas d'assez de fonds :

  • Main pot que tout le monde se dispute : 50€ + 50€ + 50€ + 50€ = 200€
    50€ : somme maximum de Kenny
  • Side pot 1 que se disputent Mike, Lester et Joey : 50€ + 50€ + 50€ = 150€
    50€ : somme restant à Joey après paiement du Main pot -> 100€ - 50€
  • Side pot 2 que se disputent Mike et Lester : 100€ + 100€ = 200€
    100€ : somme restant à Lester après paiement du Main pot et du Side pot 1-> 200€ - 50€ - 50€

Les pots sont distribués en fonction du classement des mains au showdown, somme maximale que les joueurs peuvent espérer gagner:

  • Mike et Lester la totalité du pot : 200€ + 150€ + 200€ = 550€
  • Joey : 200€ + 150€ = 350€
  • Kenny : 200€

Pot limit

Structure semblable au no limit, sinon que la relance maximale autorisée est égale à la valeur actuelle du pot, ce qui permet d'éviter une inflation trop rapide du pot pré-flop.

Ante

Modique droit d'entrée au pot, misé avant de recevoir les cartes par tous les joueurs de la table (Small Blind et Big Blind compris). C'est une sorte de taxe permettant de recevoir ses cartes. On utilise les antes en tournoi quand les blinds commencent à devenir importants.

Showdown

Le showdown correspond à « l'abattage », qui a lieu après le dernier tour de mise qui suit la River si au moins deux joueurs sont encore en jeu. Au showdown, sont comparées les mains que peuvent former les joueurs avec les sept cartes dont ils disposent : les deux cartes privées, plus les cinq cartes du board. Un joueur peut utiliser ses deux cartes privées, une seule ou bien aucune pour avoir la meilleure main de cinq cartes. Si les cinq cartes du board représentent la meilleure main d'un joueur, on dit qu'il « joue le board ».

Si les mains des joueurs sont identiques, le pot est alors séparé également entre eux (s'il n'y a pas de side pot comme vu précédemment). Toutefois il faut tenir compte du kicker pour classer les mains quand celui-ci n'est pas présent dans le board (voir le paragraphe des exemples). Des suites identiques se partagent toujours le pot. En cas de couleur, c'est le joueur avec la carte de couleur la plus élevée par rapport aux autres qui gagne.

La meilleure main théoriquement possible formée avec les cinq cartes du board est appelée the nuts ou nut hand.

Source : Wikipedia Licence GNU

Liens commerciaux