Notice: Undefined offset: 8192 in /home/fetesorg/domains/fetes.org/private/libs/ErrorHandler/ErrorHandler.php on line 124

Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /home/fetesorg/domains/fetes.org/private/libs/sql/Sql.php on line 37
Fêtes.org : Le langage de la dégustation de vin

Recherche sur le site

Le langage de la dégustation de vin

Chemin d'accès : Tout pour organiser sa... > > >

S’il existe un vocabulaire si riche pour décrire les qualités d’un vin, c’est forcément parce qu’il y a des vins dignes de commentaires.
Devant une piquette, on n’a rien à dire.

Historiquement, on peut connaître les périodes où le vocabulaire œnologique s’est enrichi, ce qui signifie que les viticulteurs ont commencé à faire du vin de qualité, c'est-à-dire il y a environ 3 siècles.

Pour l’anecdote, on retiendra qu’à la moitié du 18ème siècle, un tonneau de Haut-Brion valait environ 20 fois celle du vin courant.
On dut dès lors inventer un vocabulaire qui permettait de différencier les différentes classes de vin.

Certains mots du langage de dégustation employés au 18ème siècle sont toujours d’actualité aujourd’hui.

L’analyse d’un vin ...

...se fait en 3 étapes : visuelle, olfactive, et enfin gustative.

Pour décrire la couleur du vin...

...on parle de sa « robe ».

Les parfums du vin...

...portent le nom de « bouquet ». On peut dire aussi « nez ».

La première impression en bouche s’appelle « l’attaque », puis on parle de saveur, et enfin, de finale.

Les arômes dégagés peuvent s’apparenter à :

La réglisse, l’abricot, les fruits noirs, l’aubépine, les épices, le genièvre, le raisin sec, le miel, le boisé vanillé, le pruneau, les fruits confits, le pain grillé, la noisette, la mirabelle…

Pour décrire les qualités gustatives d’un vin...

...on dira, selon les cas qu’il est ;

Charpenté, équilibré, puissant, harmonieux, rond, charnu, plein, gras, ample, souple, élégant, velouté ou encore léger, coulant, gouleyant, soyeux, délicat, tendre….

La « longueur » est le temps pendant lequel les arômes du vin restent présents en bouche, après que l’on l’ait avalé ou recraché. Ce temps en secondes se mesure en « caudalies ».

Finalement, comme le dit si bien Emile Peynaud, le vocabulaire du dégustateur de vin, s’il est imagé, emploie des mots habituels, contrairement au jargon pratiqué par les médecins, les avocats ou les informaticiens.

Pour en savoir plus, si affinités :

Terroir Expérience

Wikipedia

Sources : « Le goût du vin » (Emile Peynaud Editions Dunot) - "Le Guide Hachette des vins" - "L’Encyclopédie des vins et alcools" (Alexis Lichine Editions Laffont) - « Soirées dégustation » (Michaël Moisseeff Hachette)

 

 

Liens commerciaux